Skip to main content
Toutes nos actualitésActualités règlementaires et scientifiques

Cosmétique et santé, course à l’Innovation Magazine Informations Entreprise (N°176)

By 7 octobre 2020avril 30th, 2021No Comments
Informations Entreprises176

Entre la multitude de règlementations qui évoluent régulièrement et les consommateurs qui doutent des produits conventionnels et attendent des produits plus naturels, les industriels doivent se réinventer.

Le secteur est donc en pleine mutation. qu’il s’agisse de santé ou de cosmétique, les tendances actuelles de la demande sont les mêmes : d’une part, le consommateur refuse le « tout chimique » et se tourne vers les produits naturels ; d’autre part, la défiance des consommateurs vis à vis des industries est de plus en plus ancrée dans les mentalités ; sans compter la crise du COVID-19 qui a amplifié le flou qui entoure le fait scientifique…

Alors que le levier de développement de ces industries a toujours été l’innovation, elles doivent à présent faire preuve d’inventivité pour répondre aux deux exigences du consommateur : naturalité et confiance.

Par essence, un industriel doit aussi pouvoir produire en grande quantité pour rentabiliser ses investissements en R&D et ses outils de production. Or, la multiplicité des règlementations constitue un frein évident.

Le marché évolue aussi par le jeu des fusions et des acquisitions. C’est ainsi que les industriels des cosmétiques misent aussi sur la santé, notamment en procédant à des rachats externes. De plus, la crise de la Covid accélère la redistribution des cartes…

L’automédication, un marché porteur

A l’heure des déremboursements de médicaments et de la perte de confiance dans la chimie, l’automédication a le vent en poupe, notamment au profit d’alternatives naturelles, qu’il s’agisse de nutrition, de dispositif médical ou de santé… Ce virage toutes les industries pharmaceutiques le prennent, avec la création d’une branche CHC (Consumer Health Care), alternative des autres business units dédiés aux médecines traditionnelles. C’est pour faire face à ces évolutions que le fonds d’investissement français Ardian a racheté Inula (ex : Pranarôm), le groupe belge spécialisé dans les huiles essentielles et extraits naturels. Le montant de la transaction aurait avoisiné les 500 millions d’euros. Ces entreprises regardées auparavant de haut par les grands industriels connaissent une importante valorisation financière. C’est aussi dans ce contexte que les grandes enseignes leaders de la cosmétique ont ouvert leurs gammes de produits vers la santé et à la nutrition, notamment avec des compléments alimentaires.

Les consommateurs ont faim de naturalité, du végétal à l’océanique. Ils prennent en charge leur bien-être et s’attachent à améliorer leur santé pour booster certaines fonctions de leur organisme. Vitamines, minéraux, probiotiques, mélatonine, magnésium, antioxydants… à chacun son petit supplément pour se porter mieux, avec un choix fondé sur ses lectures ou les recommandations d’un naturopathe ou d’un pharmacien d’officine.

RNI Conseil accompagne l’industrie de la santé et de la nutrition pour l’innovation

Depuis 2006, RNI Conseil apporte un accompagnement sur-mesure aux sociétés qui souhaitent réorienter leur gamme, notamment vers plus de produits de santé naturels. Les collaborateurs du cabinet interviennent en amont, dès le concept produit ; ils sont à même de valider les formules, les actifs, l’efficacité, la sécurité et la qualité, et poursuivent l’objectif d’obtenir les autorisations de mise sur le marché. « L’industriel vient parfois nous voir avec seulement une idée. Nous allons alors proposer selon la cible commerciale et les contraintes réglementaires, les actifs efficaces et sûrs pour la santé. Nos consultants vont transformer cette proposition en formulation. Nous avons la capacité d’aller jusqu’au développement de produits de santé à base de vitamines, minéraux, substances nutritionnelles ou plantes quel que soit le statut réglementaire ; de coordonner différents professionnels tels que des formulateurs, des naturopathes, médecins ou experts de la santé. Certains de nos collaborateurs sont également formés à la nutrition clinique et diététique » explique @ViolaineChaumont, fondatrice et dirigeante de RNI Conseil.

Nos collaborateurs opèrent aussi plus en aval, lorsque se profilent des évolutions règlementaires, ou que les directions marketing ont besoin de valider leurs actions promotionnelles, les étiquetages ou les publicités produits. Les missions incluent les échanges nécessaires avec les autorités et le service après-vente…

Fort de ses 15 années d’expérience, RNI Conseil accompagne également les sociétés dans leur phase de développement industriel, avec par exemple, la sélection et la qualification de partenaires capables d’accompagner ses clients (façonniers/CDMO, laboratoires d’analyse, CRO..)

Un point fort de RNI Conseil : l’aspect règlementaire

Quel que soit le pays, les exigences règlementaires se concentrent aujourd’hui davantage sur la sécurité et l’efficacité ; un fait qui impose une expertise réglementaire et scientifique. RNI Conseil propose cette double compétence. « Une fois la formulation définie, notre service règlementaire va entrer en jeu. Nous effectuons l’évaluation règlementaire en vérifiant la formule en vue de l’autorisation de la commercialisation, en prenant en considération les additifs et les excipients. Nous devons vérifier l’efficacité annoncée sur le packaging afin que la formule établie passe les fourches caudines de la règlementation. Une fois ce travail effectué, les éléments retournent vers l’équipe scientifique qui statue et apporte les solutions attendues au client, qui reçoit alors une formulation clé en main autorisée dans les pays ciblés, les revendications autorisées dans chaque territoire et le délai de mise sur le marché. Certaines sociétés nous sollicitent uniquement pour conquérir de nouveaux territoires, et nous les aidons dans les démarches réglementaires pour faire autoriser leurs produits dans les pays qu’ils souhaitent ».

L’objectif de RNI Conseil est ainsi d’aider les entreprises à naviguer entre tous les statuts réglementaires possibles, toutes les exigences, et de faire le meilleur choix. « Nous proposons une vraie compétence sur les produits dits “frontières” ou “borderlines” qui correspondent à des produits qui pourraient être aussi bien considérés comme des médicaments, des dispositifs médicaux, des compléments alimentaires ou même parfois des cosmétiques. Le choix de la bonne case règlementaire est indispensable pour pouvoir développer et pérenniser la commercialisation des produits ».

RNI Conseil est un cabinet indépendant, sans activité propre dans le secteur de la santé ou de la cosmétique. RNI Conseil se positionne comme un cabinet très orienté business, qui sait prendre en considération les enjeux marketing et de marché de ses clients. « Nos compétences internes associent des profils aux cursus agro-alimentaire, cosmétique et pharmaceutiques ce qui nous permet de comprendre les différentes entreprises pour lesquelles nous travaillons. Nous sommes reconnus pour notre agilité et trouver les vraies solutions règlementaires pour nos clients. Notre valeur ajoutée réside dans notre accompagnement sur le long terme, et notre SAV ».

Il poursuit sa croissance en intégrant une expertise règlementaire, médicale et toxicologique, pour toujours mieux accompagner les projets innovants en occupant les domaines de la santé (dispositifs médicaux, médicaments à base de plantes, application santé), la nutrition et la cosmétique. L’activité internationale de RNI Conseil s’est déployée avec un bureau à Londres depuis 2019 et un bureau aux USA depuis 2009. « Nous nous positionnons comme une passerelle entre les pays grâce à une approche avant-gardiste et internationale des projets. En France, en Angleterre comme aux USA, les cabinets se concentrent en général sur la règlementation locale et n’offre pas d’accompagnement international des projets ».

International

RNI Conseil regroupe 3 agences : le siège social est situé à Angers, deux filiales à Londres et aux USA assurent la coordination internationale des clients. « Chaque agence possède une expertise sur les mêmes produits de santé et de cosmétiques sur des territoires différents. La France gère l’Europe, l’Afrique et l’Amérique Latine. Le bureau britannique gère l’Angleterre et coordonne les pays du CommonWealth. Le bureau américain gère les USA et les territoires américains d’’outre-mer, et coordonne le Canada ».

Le cabinet intervient également pour les fonds d’investissements dans le cadre du rachat ou de la cession des entreprises de la santé. « Pour eux, nous évaluons le potentiel “produit” des entreprises en jeu, en prenant en considération l’impact des futures règlementations, les investissements nécessaires pour mettre en conformité les produits ou pour mieux les valoriser dans leur secteur et sur leur marché ».

#InformationsEntreprise  #RNINews #Cosmétique  #Sante #Innovation