Skip to main content
Toutes nos actualitésEvènements

Séminaire International 2019, les clés pour exporter sereinement !

By 1 octobre 2019avril 30th, 2021No Comments

Les conclusions du Séminaire organisé par RNI Conseil regroupant des experts réglementaires de divers horizons.

Suite aux différentes interventions, voici les principales conclusions pour l’export de vos produits de nutrition en Europe, USA, Canada, Australie, Chine, Hong-Kong, Amérique latine :

  • Le secteur alimentaire est un secteur très particulier où la gestion des besoins nutritionnels et des troubles physiologiques de la population varie selon la culture de chaque pays et les programmes de santé nationaux.
  • Une standardisation internationale est une utopie. En comparaison avec le domaine pharmaceutique, aucun dossier type (format CTD) n’existe dans le domaine alimentaire par exemple.
  • Il n’existe pas de définition harmonisée pour la catégorie «compléments alimentaires». C’est pourquoi, il faut identifier le statut local du produit (food, food supplement, Natural health product, health food, listed medicine, drug, etc.) en fonction:
    • de sa présentation (gélules, poudre à diluer, etc.),
    • de sa composition en ingrédients actifs (nutriments, plantes, autres substances) et en améliorants technologiques tels que les additifs,
    • de la communication présente sur le produit: allégations fonctionnelles, minceur, réduction de risque de maladie,etc. La communication pouvant être considérée comme thérapeutique selon les pays visés.
  • L’évolution récente montre un durcissement de la législation en Europe et au niveau international concernant les allégations (niveaux de preuves d’efficacité exigés), les ingrédients (procédure Novel food ou équivalent), les exigences qualité (GMP food ou Pharma) et la sécurité des produits (données toxicologiques sur les matières premières et le produit fini).
  • L’Europe n’est pas un pays ou un marché unique, de même pour l’Amérique latine. Il est primordial de prendre en considération les exigences locales.
  • Parmi les pays étudiés, les USA et l’Australie sont les pays dans lesquels l’environnement règlementaire est le plus orienté business. La Chine, elle semble le marché le plus difficile à atteindre pour les entreprises européennes du fait des procédures longues, complexes et couteuses. Le Canada, avec son statut à la frontière entre l’aliment et le médicament, présente un intérêt particulier en matière de communication.

Pour recevoir davantage d’informations sur les règles de classification, d’étiquetage, les exigences en matière d’allégations, les procédures de mise sur le marché, et les opportunités d’export dans ces différents pays, n’hésitez pas à nous contacter.

Vous souhaitez une formation spécifique sur certains pays à l’international ? Nous organisons des formations intra-entreprises à façon. Une équipe de spécialistes en nutrition et en droit